Archives de catégorie : Travaux

Notes à propos des travaux, voirie, bâtiments, … dans Mennecy

Fibre optique: un grand pas à Champcueil, des petits pas à Mennecy

Vu sur le site du syndicat mixte Essonne Numérique, le maître d’ouvrage du réseau de fibre optique qui va desservir le sud du département et en particulier Mennecy: le premier NRO, Noeud de Raccordement Optique a été posé à Champcueil le 19 juillet.

Un NRO, c’est l’endroit où les opérateurs fournisseurs d’accès installeront leurs équipements. Ce sont donc des locaux qui accueillent des équipements actifs, consommateurs d’électricité et probablement de climatisation. Ils sont indispensables pour commencer le dépoiement de la fibre dans toutes les rues.

A Mennecy, nous ne sommes pas aussi avancés. Les déclarations préalables pour les premières armoires ont été entérinées le 31 juillet et le 3 août. Il s’agit des emplacements suivants:

67 rue du Petit Mennecy
1, rue Kipling
Rue Jean Jaurès
Place du 8 mai 1945
6, rue des Ecoles
4 rue du Bois Chapet
1 route de Chevannes

Il manque tout le sud de la ville et les 2 ZAC Montvrain 1 et 2. C’est surement une question de patience.
Lire la suite

Publicités
Publié dans Mennecy, Réseaux, Travaux | Tagué , , , | 12 commentaires

Piscine de la CCVE à Mennecy: les tarifs d’entrée et l’effort du contribuable

J’en ai parlé le 22 juin sur ce blog, le projet de la piscine qui s’était échoué sur des problèmes de désamiantage, de redécouverte des réseaux et, le plus grave, sur le retrait de l’entreprise retenue pour mener la rénovation, ce projet est relancé avec l’adoption d’un avenant au contrat de DSP. Cet avenant modifie le coût total de l’investissement, on en a déjà parlé, mais aussi les conditions d’exploitation.
Ce sera le sujet d’aujourd’hui, vu par le nageur qui paye son ticket ou par le contribuable.

L’avenant adopté le 21 juin affiche en effet la grille tarifaire et le compte d’exploitation prévisionnel. Ces tarifs ont été très peu changés par l’avenant. L’exploitation passe en revanche de 12 à 15 années, pour que l’exploitant titulaire de la DSP puisse porter une part de 2,7 millions d’euros dans l’investissement qui, au départ, n’était porté que par la CCVE.

Cliquez sur les images pour ouvrir la grille tarifaire et le compte d’exploitation prévisionnel.
.

Pendant les 15 années d’exploitation, il est estimé d’avoir:

5.404.281 entrées tous types confondus
29.194.119€HT de recettes commerciales (tous types confondus)

C’est une recette moyenne par client de 5,40€HT. C’est une moyenne. Un adulte de la CCVE qui achète un carnet de 10 tickets pour nager pendant l’ouverture au public payera 4,50€. Le même client qui achètera un ticket « All inclusive » payera 20€. Mais retenons la moyenne de tous les clients confondus.
L’exploitant est assujetti à la TVA, 20% sur les prix d’entrée. La grille tarifaire annexée à l’avenant ne précise pas si elle est TTC ou HT. Le compte d’exploitation prévisionnel affiche cependant du HT. Il faut alors ajouter 1,11€ de TVA au prix moyen de l’entrée.

Le montant à financer est maintenant de 21.675.107€HT, dont 18 millions par la CCVE. Rappelons que la CCVE est soutenue par le département qui, en cédant la piscine pour l’euro symbolique, s’est aussi engagé à aider à sa rénovation en la subventionnant de 7 millions d’euros. La CCVE a aussi obtenu un soutien significatif du FNDS.
Mais, que ce soit la part de la CCVE, du département ou de l’état, c’est de l’argent du contribuable. Imaginons que c’est de l’emprunt, sur 15 années, à 1,59%/an (ce sont les conditions de l’emprunt souscrit par la CCVE en 2017). Le total des intérêts s’élève alors à 1.391.222€ et le coût de l’investissement passe de 18 à 19,391 millions d’euros, à payer sur 15 années.
Réparti sur le nombre total d’entrées estimé pour les 15 années, le poids du financement porté par le contribuable sera en moyenne de 3,59€/entrée

Mais ce n’est pas tout! Il faut encore tenir compte de la « contribution forfaitaire d’exploitation » payée chaque année par la CCVE. C’est le financement incontournable du déficit d’exploitation. Une piscine n’est jamais rentable. Dans le compte d’exploitation prévisionnel qui accompagne l’avenant n°2, le total sur 15 année s’élève à 12.134.201€.
Réparti sur le nombre total d’entrées pendant 15 années, c’est 2,25€/client.

Une entrée dans la piscine coûtera donc:

5,40€HT payé par le client à l’exploitant
1,11€ de TVA sur le prix d’entrée, payé par le client à l’état
3,59€ de financement de l’investissement
2,25€ de contribution forfaitaire payé par la CCVE

Total: 12,35€TTC/entrée en moyenne. Le nageur ordinaire et moyen, à 6,51€TTC, paye 53% du coût total de son entrée.

Ces chiffres ne sont pas tous à prendre au pied de la lettre. Ils sont calculés en faisant des moyennes et il s’agit d’avoir des ordres de grandeur en tête.

Enfin, puisqu’il s’agit d’une DSP et qu’il est inévitable d’entendre que le privé s’en met plein les poches et qu’il coûte un pognon fou:

le total des résultats net après impôts sur 15 ans sera de 1.538.421€
Le total de la TVA perçue par l’état sur les entrées sera de 5.838.823€
Le total de l’impôt sur les sociétés perçu par l’état sera de 904.810€

C’est l’état qui s’enrichit le plus dans cette opération, à raison de 1,25€/client devant 0,28€/client en moyenne pour les actionnaires de l’exploitant.

Il reste maintenant à savoir qui fera le premier plongeon à l’inauguration de la piscine, sous les feux de la presse. Car ce premier plongeon coûtera plus de 21 millions d’euros. Grâce à lui, le 2ème plongeon ne coûtera que 12,35€TTC. Et les 5.404.280 suivants aussi, jusqu’en décembre 2034.

Lire la suite

Publié dans CCVE, Finances, Mennecy, Travaux | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Mennecy: la piscine de la CCVE coûtera 4.038.287€HT de plus

20 juin 2016, le conseil communautaire de la CCVE s’est réunit pour adopter un avenant, le deuxième au contrat de construction et d’exploitation de la future piscine de la CCVE.

.

Rappelez vous:

Le 30 janvier 2018, j’en ai parlé sur ce blog, la CCVE adoptait déjà un 1er avenant pour prendre en compte des travaux supplémentaires liés au désamiantage et à la cartographie des réseaux. Le surcoût s’élève alors à 715 350,50 € HT (valeur 2018)
Le 28 juin 2016, le conseil communautaire de la CCVE autorise son président à signer le contrat de construction et d’exploitation de la future piscine intercommunale. Le montant des investissements s’élèvent alors à 17 636 820 €HT (valeur 2016)

Pour creuser plus profond dans l’histoire de ce projet, consultez la page que j’avais commencée dans le blog des écoles il y a de nombreuses années.
Et pour aller encore plus profond:

l’histoire des piscines de Mennecy
L’histoire des Levitt vue du ciel

Cette fois, c’est le retrait de l’entreprise de construction et le constat que la charpente des toitures est trop corrodée pour être rénovée qui motivent ce second avenant.

Les élus du conseil communautaire pouvaient consulter le dossier technique et je l’ai fait. Le diagnostic, daté d’octobre 2013, sur l’état de la charpente est sans appel, la corrosion est profonde autour de toutes les fixations de la charpente. Tous les boulons qui assemblent les structures sont des gros paquets de rouille et aucune entreprise ne veut assumer le risque qu’une garantie décennale fait courir si elle effectuait des travaux de réalésage et de renforcement autour des nouvelles fixations.

Le surcout d’investissement s’élève à 4.038.287€HT. Le coût d’investissement total passe à 21.675.107€HT (valeur mai 2018).
Le surcoût d’investissement est pris en charge par la CCVE à hauteur de 983.510€HT au titre de la part attribuée à une cause légitime. La part du surcoût qui ne peut être attribuée à une cause légitime s’élève à 3.054.777€HT dont 350.490€HT pris en charge par la CCVE et le reste par le délégataire de la DSP.
Pour que l’économie du contrat de DSP ne soit pas bouleversée, la durée d’exploitation du contrat passe de 12 à 15 ans. La durée du chantier reste inchangée à 18 mois. Le chronomètre démarre maintenant.

Il est prévu une mise en service partielle, pour les scolaires seulement, à la rentrée de septembre 2019. L’ouverture complète est attendue pour décembre 2019.

Dans le budget de la CCVE, celui adopté le 10 avril 2018, les autorisations de programme adoptées alors s’élèvent à 22.204.174€HT, dont 3.501.799,77€HT déjà payés et 5.436.034,23€ restant à financer (un emprunt encore à faire)

Les 1.334.000€ d’investissements supplémentaires pris en charge de la CCVE ne figurent pas dans ce budget, pas encore, ni même dans le montant restant à financer.

Lire la suite

Publié dans CCVE, Mennecy, Travaux | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Mennecy: la part de l’assainissement dans nos factures d’eau

J’en ai parlé avant-hier sur ce blog, le prix de l’eau à Mennecy attire l’attention à l’échelle nationale. C’est pourquoi j’y reviens aujourd’hui.
Hier, nous parlions factures. Maintenant, nous allons voir les rapports d’activité du Siarce et de SEE. Ces rapports sont obligatoires pour tous les services publics délégués par la commune. Ils sont soumis au conseil municipal qui prend acte de leurs remises à la commune. Ils sont au préalable soumis à la commission consultative des services publics locaux.

Je collectionne ces rapports depuis des années et les mets en ligne sur une page de mon blog urbanisme à Mennecy: rapports d’activités

Sur cette page, rien à propos de 2017. C’est normal. Les rapports d’activité de l’année N arrivent à la fin du 1er semestre de l’année N+1. La CCSPL se réunit à l’automne et le conseil municipal prend acte ensuite, à la fin de l’automne de l’année N+1.

Hier, sur ce blog, j’ai parlé de la part eau potable de nos factures d’eau en parcourant le rapport annuel sur le service d’adduction d’eau potable (AEP)

Aujourd’hui, nous allons parcourir le rapport annuel 2016 sur la collecte, le transport et le traitement des eaux usées. Tout ce qui se passe entre votre logement et la Seine, où l’eau traitée est rejetée par la station d’épuration.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Mennecy est dans le bassin de collecte de la station d’épuration de Corbeil. Cette station est dénommée EXONA.
En 2016, ce bassin compte 103.880 habitants, qui consomment en moyenne 189m3/an et par point de comptage. Il y a 21.6r0 abonnés raccordés à cette station. 4257 de ces abonnés sont à Mennecy.

Le bassin compte 204 km de conduites d’eaux usées, 58 stations de pompage. La station d’épuration a une capacité nominale pour 96.000 habitants et 15620m3/jour.

La station d’épuration tourne à pleine capacité, voire plus. A côté de l’eau rejetée dans la Seine, elle a produit 1731 tonnes de boues, 671 tonnes de chaux et 4117 tonnes de compost.

A la fin de 2016, la part de l’assainissement dans la facture d’eau (collecte, transport et traitement) à Mennecy s’élève à 3,3499€HT/m3. Il faut y ajouter la TVA, au taux de 10%. En TTC, « l’aval » dans la facture d’eau s’élève donc à 3,685€/m3.

Notez bien la part délégataire, c’est ce que SEE perçoit dans le coût de l’assainissement facturé à l’usager: 1,0592€/m3.

Si on ajoute « à l’aval » « l’amont », vu hier sur ce blog, 2,4926€TTC/m3, le total serait donc 6,178€TTC/m3. C’est au 1er janvier 2017.

Là, je pense que les rapports annuels du Siarce font une erreur, quelque chse a été compté 2 fois. Malheureusement, je ne suis pas le Siarce et je ne ferai pas son travail.

Voici la comparaison des coûts de l’assainissement dans le périmètre du Siarce. Comme pour la production de l’eau potable, le coût peut changer à cause de facteurs locaux, même si le maître d’ouvrage est le même pour tous ces bassins de collecte et de traitement.

Mais, contrairement à la production d’eau potable, on voit que Mennecy est classée parmi les communes les plus chères. Retenez que la part privée de ce coût ne représente que 29% du montant payé par l’usager. Le reste est payé à des organisations publiques. Lire la suite

Publié dans Economie, Finances, Mennecy, Travaux | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Mennecy: de l’eau qui pique dans les robinets

J’en ai parlé hier sur ce blog, le prix de l’eau à Mennecy attire l’attention à l’échelle nationale. C’est pourquoi j’y reviens aujourd’hui.
Hier, nous parlions factures. Maintenant, nous allons voir les rapports d’activité du Siarce et de SEE. Ces rapports sont obligatoires pour tous les services publics délégués par la commune. Ils sont soumis au conseil municipal qui prend acte de lurs remises à la commune. Ils sont au préalable soumis à la commission consultative des services publics locaux.

Je collectionne ces rapports depuis des années et les mets en ligne sur une page de mon blog urbanisme à Mennecy: rapports d’activités

Sur cette page, rien à propos de 2017. C’est normal. Les rapports d’activité de l’année N arrivent à la fin du 1er semestre de l’année N+1. La CCSPL se réunit à l’automne et le conseil municipal prend acte ensuite, à la fin de l’automne de l’année N+1.

Mais regardons le rapport annuel de SEE sur la fourniture de l’eau potable en 2016.
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

852.084m3 d’eau livrée, et donc payée au fournisseur.
637.684m3 facturés à 4.257 clients.
70km de tuyaux, 1 chateau d’eau de 2000m3

Au 1er janvier 2017, le prix de l’eau livrée au client final s’élève à 2,4926€TTC/m3, hors abonnement, dont 1,2555€/m3 pour SEE, le reste pour les organisations publiques attachées au service de l’eau.
Le prix total a baissé de 1% en 1 an, le prix payé à SEE a baissé de 1,82%

L’abonnement, 50,03€HT/an, représente, pour le client type à 120m3/an, 0,4169€HT/m3, payé à SEE. Il a baissé de 1,96%

.

Le tableau comparatif des prix de l’eau facturée par SEE dans le périmètre du Siarce montre que Mennecy s’en tire bien, en étant un peu inférieur à la moyenne.
2,49€TTC/m3 pour Mennecy
2,53€TTC/m3 en moyenne
3,32€TTC/m3 au pire, dans l’ancien syndicat intercommunal du Hurepoix.

.

Les prix changent d’une commune à l’autre. C’est normal. L’eau potable est un bien produit localement pour une consommation locale. On ne transporte pas l’eau sur des distances énormes comme l’électricité, le gaz ou les hydrocarbures

Mais on voit que si les prix flambent à Mennecy, ce n’est pas tant à cause de tout ce qui se passe en amont de nos compteurs.

Demain, nous parlerons de l’aval de nos maisons, c’est à dire la collecte des eaux usées, le transport jusqu’à la station d’épuration et le traitement pour rejeter une eau dans la Seine réputée avoir la même qualité que lorsqu’elle y a été prélevée. Lire la suite

Publié dans Economie, Finances, Mennecy, Travaux | Tagué , , , , | Laisser un commentaire