Les projets du canal de l’Essonne (MAJ 24 juillet 2016)

couv canal essonneCet article a été publié le 1er juin 2010 mais les liens étaient cassés, j’ai tout remis en ordre.

Nous sommes nombreux à connaître l’existence de projet de canalisation de l’Essonne. On perçoit même quelques traces à Corbeil au moins, avec des restes de 2 écluses visibles aujourd’hui dans la ville.

Mais j’ai découvert aux archives départementales de Chamarande un document si intéressant que je tiens à le faire connaître ici. Il s’agit de l’histoire de tous les projets qui se sont succédés avant la décision finale du 29 juillet 1829 de rendre l’Essonne et la Juine non navigables et flottables.

Cette histoire est très intéressante car elle fait découvrir combien l’économie était déjà moderne à partir du 17ème siècle. On découvre en effet l’importance du commerce, donc des échanges de biens, pour faire fonctionner une ville, Paris. Ce commerce et ces échanges avaient besoin, déjà, d’infrastructures de transport. On trouve un Etat qui ne pouvait pas les financer et des investisseurs qui s’y substituaient par des concessions de service public.

Ces investisseurs recherchaient des synergies, par exemple en proposant de faire contribuer au financement de la construction la vente de tourbe extraite des travaux de terrassement, à une époque où le chauffage à Paris utilisait du bois, bois devenant rare et coûteux. On peut citer encore la vente de pavés de grès extraits entre La Ferté Alais et Malesherbes, et vendus pour les villes en aval.

On devine en filigrane dans ce document l’existence de toute une industrie, papeterie, métallurgie, carrières et moulins, entre autres, le long de l’Essonne. Certaines ont disparu, d’autres existent encore, et se sont même développées d’une façon insoupçonnée, comme les carrières. Et les enjeux soulevés alors, entre 1634 et 1829, sont toujours contemporains.

Et, pour le sourire, on découvre qu’il existait déjà des documents de planification, définis par une administration centrale, comme aujourd’hui. Mais alors que nous évoluons au milieu de SDRIF, de SCOT et de PLU, voire de ZNIEFF, en discutant avec la DDEA, bientôt la DDT, ou encore la DIREN, à propos de PPRI et de PAPI, nos ancètres s’exprimaient dans une langue claire et compréhensible même par des gens comme nous alors que nous ne connaissons pas les rouages intimes de l’administration d’alors.

Imaginez seulement un projet de canal aujourd’hui et le nombre d’acronymes mobilisés dans tout document à rédiger!

Je vous souhaite une bonne lecture, 36 pages dans un pdf, ici.

Logo_EssonneQuadri150x82NB: la section consacrée aux archives départementales sur le site du conseil départemental de l’Essonne est ICI

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Environnement, Mennecy, Réseaux, Risque, Transports, Travaux, Urbanisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les projets du canal de l’Essonne (MAJ 24 juillet 2016)

  1. Ping : AG actionnaires Bolloré - Jean Feret - Blog Mennecy et Val d’Essonne - Blog LeMonde.fr

  2. Ping : AG actionnaires Bolloré | Vos Blogs en 91 Secondes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s