C’est le début de la fin du téléphone analogique

Image fin RTCLogo ARCEPLe régulateur des télécommunications, l’ARCEP, a annoncé dans un communiqué de presse publié le 16 février 2016 L’engagement de travaux multilatéraux pour préparer l’arrêt du réseau téléphonique commuté (RTC).

Il s’agit du réseau téléphonique « automatique » qui avait remplacé « les dames du téléphone » à la fin des années 60. Ce réseau est constitué de fils et de commutateurs qui relient automatiquement les fils en fonction du numéro composé pour établir une communication.

Ce qui est préparé, c’est l’arrêt des commutateurs, pour n’utiliser que la technologie actuelle utilisée par Internet: des paquets d’informations circulent sur un réseau sans suivre forcément tous le même chemin, les machines proches du destinataire se chargent de les remettre dans l’ordre avant la livraison chez le destinataire.

Pas de panique! Vous ne risquez pas d’avoir la surprise demain matin de ne plus entendre la tonalité dans votre vieux téléphone raccordé directement à la prise murale. Cela sera annoncé au moins 5 années à l’avance. L’arrêt des commutateurs se fera par « plaques », c’est à dire des parties de départements ou des agglomérations au moins.

Les vieux téléphones que nous avons encore pourront, comme maintenant, être utilisés mais seulement sur des « box » et plus directement sur la prise murale.

Ce à quoi il faut commencer à faire attention, ce sont toutes les applications où des machines communiquent avec une autre machine en composant un numéro pour établir la communication:

  • téléphone de sécurité, en particulier dans les ascenseurs
  • terminaux de paiement chez les commerçants
  • alarme anti-intrusion avec appel d’une télésurveillance
  • télésurveillance de sites ou de machines (par exemple une chaufferie)
  • et, bien sûr, les fax.

Il faudra aussi voir comment la réglementation évolue. Un téléphone d’ascenseur DOIT, par exemple, être analogique pour pouvoir continuer à fonctionner pendant une panne d’électricité. Les « box » qui pourraient les remplacer aujourd’hui ne fonctionnent pas sans électricité. Il n’y a donc pas, pas encore, de solution.

Enfin, cette annonce de l’arrêt des commutateurs N’EST PAS l’annonce de la fin du cuivre et celle de la fibre pour tous. Internet fonctionne très bien sur du cuivre et n’exige pas, pour remplacer tout ce qu’on fait aujourd’hui en analogique, de circuler sur de la fibre optique.

 

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Economie, Réseaux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour C’est le début de la fin du téléphone analogique

  1. Ping : Les cabines téléphoniques de Mennecy ont disparu | Le blog de Jean Féret à Mennecy

Les commentaires sont fermés.