Turbulences entre interco du sud de l’Essonne

Image sud essonne SRCI 2014J’avais parlé sur ce blog, le 6 septembre 2014, de l’élaboration du Schéma Régional de Coopération Intercommunale.
Cliquer sur l’image à gauche pour ouvrir la carte du projet et sur le lien ci-dessus pour tout l’article.

Depuis, chaque conseil municipal a donné un avis, chaque conseil communautaire s’est aussi exprimé. Autour de nous, ce SRCI a provoqué une unanimité contre lui. Je parle de la communauté de communes du Val d’Essonne, de la Vallée de l’Ecole et celle Entre Juine et Renarde.

En 2 mots, cette opposition est motivée par les doutes à l’égard d’une métropole, le Grand Paris, formée par des collectivités « géantes » auprès desquelles « nos » communautés ne seraient que des naines qui n’auraient que des miettes pour vivre.

Oui mais voilà, nos voisins se rebiffent en découvrant que la CCVE, entrainée par son président, propose de les absorber au motif qu’il faut être assez gros pour ne pas avoir que des miettes. Le président de la CCVE a en effet évoqué, en séance du conseil communautaire, l’idée d’un rassemblement Val d’Essonne + Vallée de l’Ecole + Entre Juine et Renarde pour approcher les 100.000 habitants. Ces 3 collectivités représentent en effet, ensemble, une population légale de 59.047 + 19.324 + 16.886 = 95.257 habitants dans 21 + 15 + 13 = 49 communes

Image article Rep 20 nov 2014Le président de la CCVE a affiché ses convictions dans un article publié dans le Républicain le 20 novembre.

Cliquer sur l’image à gauche pour ouvrir le PDF

.

.

.

.

.

Aujourd’hui, chose pas courante, les présidents des 2 communautés de communes concernées par la proposition du président de la CCVE ont adressé chacun un courrier à tous les conseillers communautaires de la CCVE pour s’opposer à cette fusion imaginée par le président.
Cliquer sur les images pour ouvrir les PDF

Image courrier juine et renardeImage courrier Pascal Simonnot.

.

.

.

.

.

.

Les courriers sont très fermes et c’est une fin de non recevoir. A ce stade, les raisons de l’opposition des 2 présidents des « petites » interco à l’idée du président de la « grosse » interco ne sont pas dévoilées. Tout juste est-il expliqué que c’est l’inconnue sur les conséquences de la mise en oeuvre du SRCI dans le Grand Paris et l’inconnue sur la mise en oeuvre de l’idée proposée qui motivent les 2 présidents.

On peut juste se souvenir des règles pour composer un conseil communautaire dans une communauté d’un peu moins de 100.000 habitants: 42 conseillers répartis à la proportionnelle à la plus forte moyenne, plus 1 conseiller pour chaque commune restée à 0 après cette répartition.
Grosso modo, Mennecy aurait entre 1 et 2 conseillers, toutes les autres communes seraient réduites à un conseiller. On peut imaginer le choc pour les communes qui ont aujourd’hui 2 ou 3 conseillers dans des conseils réduits à 26 membres.

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans CCVE, Essonne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.