Le budget 2015 de l’état face à la cruauté de la réalité.

Image page dofp2014Image cov DOFP2014Comme chaque année et à la même époque, le gouvernement met à disposition du parlement un rapport pour préparer le débat d’orientation du budget de l’année suivant. Cette année, ce rapport a été publié le 30 juin, et il est en ligne. Cliquer sur l’image ci-dessus pour le trouver (année 2015, tome 1) ou sur l’image à gauche pour charger le PDF du tome 1..

Sur le même site, dans la page d’accueil,
http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/
vous trouverez aussi le projet de loi de finances qui sera débattu à l’automne 2014.

Compte tenu de la croissance constatée par l’Insee aujourd’hui, voici quelques mot saillants trouvés à partir de la page 10 de ce rapport:

  • Le scénario macroéconomique, inchangé par rapport au Programme de stabilité présenté en avril, table sur une accélération progressive de l’activité: +1,0 % en 2014 et +1,7 % en 2015.
  • La croissance devrait s’affermir progressivement, au-delà du ralentissement ponctuel observé au 1er trimestre de l’année
    2014.
  • L’amélioration de l’environnement international et les mesures prises en faveur de la compétitivité viendraient soutenir les exportations.
  • Le redressement de l’activité et les effets conjugués du CICE et du Pacte de responsabilité et de solidarité créeraient les conditions d’un redémarrage de l’emploi marchand en 2014 et en 2015.
  • Grâce au soutien du Pacte de responsabilité et de solidarité, une croissance de 2¼ % par an est attendue à l’horizon 2016-2017
  • etc…

Ce document de prospective ne présente pas de plan B, ni même de tests de sensibilité du scénario proposé au débat à des variations des hypothèses. Par exemple que se passe t-il avec 0,1 ou 0,5% de croissance annuelle? Ou encore que se passe t-il si un marché à l’exportation se ferme pour des motifs géopolitiques?

PIB 2T2014Bref, en extrapolant 2015 à partir des derniers chiffres de 2014 publiés ce matin par l’Insee, il manque au moins 20 milliards d’euros dans ce joli scénario soumis aux parlementaires.
Cliquer sur l’image pour ouvrir la page de l’Insee.

..

Les collectivités devaient déjà assumer un effort cumulé sur 3 ans, de 2015 à 2017, de 11 milliards d’euros. Après une coupe de 1,5 milliards d’euros en 2014!
L’état affirme dans ce rapport que les collectivités peuvent optimiser leurs dépenses en renforçant les intercommunalités et va pousser la réforme territorial pour ce motif. C’est un véritable pari. Mais maintenant, il faut trouver d’autres paris pour compenser une diminution des ressources de 20 milliards d’euros, par an.

En sont-ils vraiment capables après des erreurs aussi énormes sur le DOFP?

 

 

 

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Etat-Préfecture, Finances. Ajoutez ce permalien à vos favoris.