#Rythmes: l’absurdité du lobbying de Paris

Calcul du rythme

Logo LexpressVu dans le journal L’Express, cliquer sur l’image pour ouvrir la page.

La ville de Paris, entraînée par son nouveau maire Anne Hidalgo, fait pression sur les ministres Hamon et Valls pour ne pas changer cette réforme au motif que « maintenant que nous avons fait le job, même s’il n’est pas satisfaisant, on ne peut pas reculer ».

On peut aussi reformuler: « Si les autres peuvent déroger, de quoi aurions nous l’air? ».Eh bien c’est simple, la ville de Paris, qui savait bien que la majorité des communes ne peuvent pas appliquer cette réforme « pour villes riches et puissantes », s’est précipitée en ignorant l’avis des autres. Cela porte un nom: EGOISME.

La motivation de la ville de Paris aurait du être l’intérêt général, celui du pays puisqu’on parle « d’Education NATIONALE ». En l’ignorant, en poussant à maintenir une réforme qui impose de faire dans chaque commune différemment, tant sur le contenu de l’application de la réforme que sur le plan budgétaire, la ville de Paris fait la promotion de son intérêt particulier et du démontage d’une organisation nationale qui est l’un des piliers de notre pays.

C’est stupide!

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Ecoles, Etat-Préfecture, Grand Paris, Mennecy. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour #Rythmes: l’absurdité du lobbying de Paris

  1. Ping : Paris… | C2RS Contre la Réforme des Rythmes Scolaires

Les commentaires sont fermés.