Finances de Mennecy: M. Richomme n’y comprend RIEN!

bonnet_d_aneAujourd’hui, le site Internet de campagne  du candidat apparenté à rien s’est fendu d’un article sur le « budget 2013 de la ville ».

En fait, il s’agit de quelques indicateurs chiffrés rassemblés par le journal Les Echos pour les 36.000 communes de France. Ces chiffres concernent le dernier exercice clôturé par toutes ces communes, l’exercice 2012, et pas 2013.

M. Richomme qui, semble t-il, espère devenir maire, devrait savoir que la clôture de l’exercice est décidée par une délibération du conseil municipal qui consiste à adopter le compte administratif. C’est le nom formel de cette clôture. M. Richomme y a participé 6 fois pendant le mandat qui s’achève, mais manifestement, il n’a pas encore compris.

Le compte administratif de l’année 2013 n’est pas encore adopté, en effet, car les années d’élection, c’est toujours APRES les élections.

Bref, il tente de vous faire prendre 2013 pour 2012, sans qu’il ait l’air de s’en rendre compte que c’est le budget primitif dont il vous donne des éléments, c’est à dire le projet de budget 2013 adopté au début de 2013.

Enfin, M. Richomme additionne à l’endettement de la ville les montants garantis par la ville mais empruntés, par exemple, par les bailleurs sociaux qui construisent sur la ville. La garantie de la ville leur permet d’emprunter à des taux plus favorables, voire même devient insdispensable tant les banques sont allergiques aux risques.

Image comptes des communesParlons chiffres maintenant, en utilisant ceux publiés par le ministère des finances, direction générale des collectivités territoriales, à partir des comptes administratifs déjà adoptés, donc jusqu’à 2012 révolu.

En cliquant sur l’image à gauche, vous atteindrez les chiffres de la commune souhaitée en Essonne.

AU 31 décembre 2012, la dette de la ville s’élève à 1046 €/habitant soit un total de 14.108.000€. L’annuité de cette dette s’élève à 111€/habitant. L’excédent brut de fonctionnement s’élève à 139€/habitant. La capacité d’autofinancement est de 103 €/habitant. Et, après remboursement du capital de la dette, il reste 31 €/habitant.

Cette même année 2012, les impôts locaux se sont élevés à 7.752.000€, soit 571€/habitant.

J’avais parlé le 23 février de la dette sur ce blog. Relisez l’article, la comparaison avec Ris Orangis, la ville où a régné M. Richomme jusqu’au mois de décembre 2013, est édifiante.

Enfin, pour jauger le crédit à donner aux chiffres présentés par le journal Les Echos, remarquez que le maire serait toujours Xavier Dugoin selon ce journal. Alors, pour le reste, ce doit aussi peu pertinent comme information.

Enfin, l’école de la Verville ne coutera pas 23 millions d’euros comme M. Richomme le déclame depuis des années.
La somme arithmétique des annuités jusqu’à la fin du contrat s’élève à 18.099.579 €TTC.
Le montant de l’investissement dans cette école est de 11.270.101 €. Le complément à 18 millions d’euros est constitué des intérêts et des montants contractuels pour l’entretien et la rénovation jusqu’au 1er décembre 2031.
Exprimée en euros de 2013 avec un taux d’actualisation de 4% sur les flux en capitaux, la valeur actuelle nette du projet s’élève à 14 millions d’euros. C’est la somme affichée dans l’évaluation préalable en 2011, les coûts du projet n’ont pas dérivé.

 

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Finances, Mennecy, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.