Palmarès de l’insécurité selon le journal L’Express

Image palmares insecurité lexpressLe journal L’Express vient de publier un palmarès de l’insécurité. Les 36.000 communes de France y sont classées selon 5 critères tirés des statistiques accumulées par la police et la gendarmerie.

M. Schenardi, candidat aux prochaines élections municipales de Mennecy en 2014, l’expose sur son blog et en retient des conclusions alarmantes.

Soit, ce sont des chiffres et donc du factuel, mais l’interprétation est délicate surtout en découvrant que:

  • même les communes sans habitants ont de l’insécurité. Par exemple Beaumont en Verdunois, 0 habitants mais 3,3 violences aux personnes, est classée 165ème dans ce palmarès.
  • Mennecy partage les mêmes chiffres avec, par exemple Milly La Forêt ou Moigny sur Ecole, ou encore Auvernaux, Bondoufle et Lisses, mais pas avec La Ferté Alais.
  • les 10 communes classées n°1 par exemple pour les violences aux personnes rassemblent 4414 habitants en 10 communes pour la même compagnie de gendarmerie. Ce n’est même pas la population des maisons Levitt à Mennecy. Albi, au cœur de cette zone de gendarmerie mais en zone police, est classée 55ème selon le même critère.

Il s’agit en effet des chiffres collectés sur une des 379 compagnies de gendarmerie départementales qui recouvrent l’intégralité du territoire français en zone gendarmerie.

S’il y a un enjeu de sécurité bien réel dans les prochaines élections municipales, il ne faut pas en déduire trop vite que la réalité exprimée par ces statistiques est uniforme et homogène sur le périmètre de la compagnie de gendarmerie départementale dont nous dépendons. A l’échelle de la compagnie, ces chiffres servent à adapter les effectifs et les moyens à, précisément, cette réalité. En tirer un palmarès comme le journal L’Express l’a fait, c’est prendre quelques libertés avec l’analyse statistique.

A l’échelle de Mennecy,  C’est la qualité des relations entre gendarmerie et police municipale, l’ampleur des moyens déployés (28 caméras dans la ville aujourd’hui, plus de policiers municipaux, plus de voitures, …) qu’il faut évaluer.

S’il y avait un mot à dire sur la gendarmerie, c’est, selon moi, à propos de l’absurdité de ce découpage en zones étanches. Quand, par exemple, un vol de câbles téléphoniques déconnecte le quart de la ville de Mennecy mais que la gendarmerie de Mennecy n’a pas à intervenir parce que c’est la zone de la brigade de Ballancourt, puisque le vol a eu lieu à 500 au delà de la limite entre Mennecy et Chevannes, on croit réver. Mais c’est pire que cela! Car la brigade de gendarmerie de Mennecy n’en a même pas été informée par la gendarmerie de Ballancourt!

Des cloisonnements, des rigidités, des pesanteurs, voilà ce qu’il faut combattre.

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Essonne, Etat-Préfecture, Mennecy. Ajoutez ce permalien à vos favoris.