Lille repousse l’application de la réforme Peillon à 2014, mais….

Ce n’est pas un désavoeu. Il s’agit simplement de laisser vivre un an de plus une réforme locale dont la mise en place a débuté il y a 15 ans. Appliquer le décret de la réforme des rythmes scolaires à Lille, c’est en effet renoncer à l’après midi entière consacrée aux nouvelles activités sportives ou culturelles dédiées à l’épanouissement des enfants.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour lire cet article publié dans le journal Le Monde.

Ce que j’en retire, c’est que cette réforme aurait gagné l’adhésion unanime de toute la communauté éducative si elle avait introduit plus d’engagement local et plus de souplesse, tout en restant inflexible sur l’ambition: la réussite des enfants.

A Mennecy, une école a proposé une modification des rythmes scolaires très proche de celle de Lille, sans connaître ce que Lille avait déjà mis en place. Mais en sachant que ce serait rejeté par l’inspection car non conforme aux prescriptions du décret.

Qu’à cela ne tienne, la PEEP locale a su remonter ces idées jusqu’à son échelon national.

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Ecoles, Etat-Préfecture, Mennecy. Ajoutez ce permalien à vos favoris.