RER D et législatives: la position de Lutte Ouvrière en Essonne

J’en parlais le 4 juin, Sadur a interpelé les candidats dans les circonscriptions desservies par le RER D.

Lutte Ouvrière a publié une position commune à tous ses candidats en Essonne:

Quelle est votre perception du RER D ?

Effectivement, la ligne du RER D semble particulièrement délaissée par la SNCF et promise aux aléas du manque de matériel et de réfection des lignes, alors que cette ligne passe par des communes populaires où les salariés sont nombreux à avoir besoin des transports en commun. En plus des retards, notons qu’ aucun train ne permet de se rendre à son travail si celui-ci commence tôt, par exemple dès 5 heure du matin comme c’est le cas dans de nombreuses entreprises.

Selon-vous, la ligne peut-elle être améliorée ? Si oui, de quelle façon ?

Rien de compliqué ! Le problème est essentiellement celui des moyens, matériels et humains, et les besoins sont importants ! Afin de renouveler et d’entretenir le matériel, de pouvoir intervenir plus vite en cas d’incident, d’augmenter la présence dans les gares et les trains pour améliorer la sécurité et l’accueil : combien de personnes handicapées, de femmes avec leurs poussettes, pour qui se déplacer en RER est une vraie galère alors qu’elles n’ont pas d’autre choix ?

Quels seront vos engagements en tant que député pour l’amélioration du RER D ?

Les problèmes de la ligne D du RER ne peuvent être dissociés de problèmes plus vastes, liés à l’organisation de la société elle-même et au problème de l’ensemble des transports dans la région.

Par exemple, pourquoi laisser faire spéculateurs et promoteurs qui provoquent les hausses des loyers ? Celles-ci obligent, surtout les catégories populaires, à se loger toujours plus loin des zones de travail et donc à avoir besoin de transports de plus en plus long. Mais aujourd’hui ce sont les salariés qui payent la facture de l’essentiel de leurs déplacements. Voilà quelque chose qu’il faudrait inverser !

A l’échelle de la région comme du pays, les choix de la SNCF sont de moins en moins ceux du service public mais bien de la rentabilité. Les investissements prestigieux du TGV ont endetté cette société, au plus grand bénéfice des banques. Mais ce choix, qui consiste à concurrencer l’avion pour une clientèle d’affaire sur certaines destinations, s’est fait au détriment des transports locaux, dont le réseau RER.

Pour terminer, sans être trop long, disons que la crise financière et économique ne laisse rien présager de bon, y compris pour les usagers des transports qui pourraient voir les tarifs augmenter et le service baisser… alors quel que soient les élus de demain, nous serons solidaires des usagers et du personnel des entreprises de transport dans leur mobilisation pour un meilleur service public.

Olivier LEBRETON,

pour les candidats de Lutte Ouvrière dans l’Essonne :
Jean CAMONIN (1ère circonscription)
Orazio CASTELLANI (2 ème circonscription)
Joëlle LOPES-VENOT (3 ème circonscription)
Olivier LEBRETON (4 ème circonscription)
Didier PAXION (5 ème circonscription)
Catherine ABIET (6 ème circonscription)
Marc HOQUET (7 ème circonscription)
Laurent TOURNIER (8 ème circonscription)
Benoit GRISAUD (9 ème circonscription)
Chantal DUBOULAY (10 ème circonscription)

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Politique, Transports. Ajoutez ce permalien à vos favoris.