Forces et faiblesses du Hollandisme

Une fois n’est pas coutume, j’ai pompé intégralement un article sur un blog du journal Le Monde. C’est un article posté par une éditorialiste, Françoise Fressoz.

C’est vrai que le « Hollandisme » loue une France très IIIème république, laïque, presque impériale et surement très provinciale, mais très certaienement complètement inadaptée au monde du 21ème siècle, avec une compétition entre « méga-blocs », des pays émergeants qui ont très certainement émergé depuis que nous cessons de chercher à comprendre ce qui nous entoure.

Mais, de l’autre côté, on ne peut pas nier un teint bonapartiste!

De retour vers le passé! Monde, nous voilà!

Forces et faiblesses du hollandisme

 Au fil des écrits, le « hollandisme » se précise. Dans son discours du Bourget prononcé le 22 janvier puis dans son livre Changer de destin (Robert Laffont) qui vient de paraitre, François Hollande use et abuse du mot « République ». Il se veut républicain d’abord, ce qui ne l’empêche évidemment pas de se revendiquer socialiste et plus finement encore « social démocrate » mais enfin, tout son discours tourne autour d’un  mot : la République.

La République n’appartient pas qu’aux socialistes. C’est l’héritage commun de tous ceux qui ont lutté contre la monarchie, le bonapartisme et ont cherché à éviter la dictature aux heures sombres de l’histoire française. En se disant républicain, François Hollande affirme une volonté de dépassement du socialisme. Il veut être le rassembleur de tous ceux qui accusent Nicolas Sarkozy d’avoir « abimé la République » .

Mine de rien,  François Hollande fait aussi évoluer le socialisme mais en évitant de réveiller les querelles de clocher entre « gauche bobo » et » gauche du peuple »,  sociaux-libéraux,  sociaux-démocrates et socialistes tout court. Il fait sa propre synthèse. Derrière le mot « République », il inscrit l’égalité et la solidarité bien sûr mais aussi la lutte contre les dérives de la finance, la  défense ferme de la laïcité, le rejet du communautarisme, le droit à la sécurité, la reconnaissance de l’identité française et même l’éloge du  patriotisme.

Le seul héritage dont il se démarque vraiment est celui de mai 68 qui était déjà en nette perte de vitesse en 2007. Il prend cependant soin de rester libéral sur les sujets de société : il défend le droit de vote des étrangers aux élections locales, le droit à mourir dans la dignité, évolution des lois bioéthiques, etc.

La République de François Hollande fleure bon le terroir. C’est une nostalgie de la IIIe République. Une IIIe République magnifiée où tous n’étaient pas égaux mais où les méritants pouvaient s’élever, grâce à l’école. Les parents croyaient en l’avenir de leurs enfants, l’ascenseur social fonctionnait, la France se vivait comme un modèle. Nostalgie !

La nostalgie est une façon de panser les plaies d’une nation qui ne croit plus en son avenir,  mais si on ne la dépasse pas,  cela peut aussi devenir un  piège. La République, telle que l’a décrit François Hollande, valorise le passé au détriment de l’avenir. C’est une forme de restauration qui  se prive de toute référence à ce qui marche ailleurs, hors du modèle français et qui fait l’impasse sur ce qui  mine vraiment la République aujourd’hui : la quasi impotence de l ‘Etat, asphyxié par le niveau record des dépenses publiques, des impôts et de la dette.

Cependant la campagne ne fait que commencer. Il fallait poser les bases. Le reste viendra  bientôt peut être.

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Forces et faiblesses du Hollandisme

  1. Ping : Forces et faiblesses du Hollandisme - Essonne-Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s