Adoption du mécanisme de stabilité européen

L’assemblée nationale a ratifié, mardi 21 février 2012, l’accord sur le mécanisme européen de stabilité, en clair, l’organisation qui servira à prévenir d’autres crises telles que celles de la Grèce ou de l’Irlande.

Cet accord impose aux bénéficiares de ce mécanisme d’adopter une règle d’or,à savoir l’obligation de construire des budgets à l’équilibre.

Le PS s’est abstenu, les Verts et le Front de Gauche ont voté contre. L’abstention des députés PS a été motivée par cette règle d’or, qui serait synonime d’austérité.

Voire… Car si nos dirigeants acceptent très difficilement d’être prisonniers d’engagements pris par leurs prédécesseurs, il n’hésitent pas à engager eux-mêmes le pays dans toujours plus de dettes et de contraintes pour leurs successeurs.

Ce n’est donc pas l’austérité qui repousserait nos députés de gauche, mais la juste répartition à travers les générations de la charge des engagements qu’il faut prendre dans la vie.

Et, d’ailleurs, la règle d’or n’interdit pas de s’engager dans des projets audacieux et créateurs de valeur, elle interdira de construire un budget avec plus de dépenses que de recettes.

Cela étant réglé, nos futurs dirigeants n’auront plus qu’à se focaliser sur les moyens de créer de la richesse et de la répartir justement.

En fait, il aurait fallu qu’ils votent tous pour, car c’est un allègement de leur travail. Ils n’ont plus à se creuser la dette pour faire du déficit.

Tou va bien! C’est la crise et, comme les asiatiques le disent, crise signifie changement plus que problème.

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Economie, Etat-Préfecture, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.