Report du France – Irlande: sacrifice sur l’autel des droits TV

Si le match avait été avancé en début d’après midi, pour gagner 2 ou 3°C, il aurait fallu rembourser les billets à tous les amateurs qui avaient prévu de venir en soirée, mais il aurait fallu aussi payer un sacré dédit aux chaînes qui avaient acheté les droits TV et vendu des spots de pub.

Aucun espoir en effet de faire marcher les assurances si le match est joué, même avec quelques heures d’avance, sur une décision des organisateurs. Alors qu’avec une décision prise par un arbitre à quelques secondes de l’heure du match, le cas de force majeur peut être invoqué, et le naufrage financier évité.

Mais tout de même, en convoquant 79.000 personnes pour servir de faire-valoir….

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Economie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.