Rased: combien…

Je sors d’un conseil d’école où un enseignant du Rased est venu expliquer la situation du Rased et l’éventualité de suppressions de postes chez les enseignants du Rased.

A Mennecy, nous avons en effet une « base Rased », initialement installée dans un ancien logement d’instituteurs et alors, d’un point de vue comptable, formant la 10ème école de la ville.
Depuis, le Rased a été relogé dans une classe inutilisée d’un groupe scolaire de la ville, et le logement d’instituteurs est devenu un logement social occupé par une famille locataire d’un bailleur social (après rénovation du logement).

Dans ce groupe scolaire, le Rased occupe l’équivalent de la surface d’une classe, il y a 15 classes dans ce groupe scolaire. Comptablement, il contribue pour 6% aux coûts de cette école. Cela met l’investissement dans le local pour le Rased à environ 500.000€HT. Amorti linéairement sur 50 années, le Rased contribue pour 10.000€/an à l’investissement.
L’entretien et la rénovation de ce groupe scolaire, lissé sur une période de 20 années, revient à 150.000€HT par an, le Rased y contribue pour 9000€/an (valeur 2011). Les fluides de cette école coûtent 45.000€/an, le Rased y conribue pour 2700€/an.
Tout compris, le Rased est une charge pour la commune de 21.700€/an

Que produit le Rased? C’est un mystère. Le rapport annuel, en théorie porté à la connaissance du conseil d’école de l’établissement de rattachement au 3ème trimestre, reste inconnu pour la ville.

Qui bénéficie des services de ce Rased? Au moins Mennecy et ses écoles primaires, mais le reste du territoire reste dans les limbes de l’administration. Et Mennecy ne peut pas demander aux autres communes de contribuer à la charge du Rased. Nous ne savons pas exactement quelles sont-elles, ni même à quel titre elles seraient concernées par les dépenses de « notre » Rased.

Combien d’heures devant élèves? Là, c’est le grand mystère.

Nous avons aussi un « enseignant nomade sédentarisé » dans une de nos écoles. En grattant un peu sur les sites de l’éducation nationale et chez ses syndicats, on découvre que ce concept n’existe pas, aucune décision administrativen’a créé ce statut. Et pourtant il a l’air d’être payé!

On aimerait pouvoir les aider, ces gens des Rased, ils ont l’air sincères à propos de l’aide qu’ils apportent aux enfants en difficulté, une aide surement plus palpable que celle que n’apportent pas les enseignants qui n’enseignent pas. Mais c’est difficile car ils ne donnent aucun argument objectif qu’un politique pourrait avancer dans les séances d’arbitrage.

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Ecoles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Rased: combien…

  1. michel dit :

    bonsoir,
    très sérieusement , je ne comprends pas de quoi vous parlez. Je pense que je ne suis pas le seul dans mon cas. Merci de nous expliquer; c’est qui ? quoi ? le Rased
    Cordialement

    • Jean Féret dit :

      C’est vrai, il faut connaître le Rased pour comprendre mon article.
      J’y reviendrai bientôt.

    • Jean Féret dit :

      Bonsoir,

      Vous avez posé un commentaire sur mon blog à propos de l’article sur les Rased.

      J’ai déjà posté un article sur les Rased, sur un autre blog plus sépcifique à mon activité d’adjoint au scolaire: les écoles de Mennecy.
      L’adresse de la page sur les Rased est: http://ecolesdemennecy.com/rased/

      Cela m’interesserait de savoir ce que vous en comprenez avant de faire un autre article sur les Rased sur mon blog personnel.

      Merci d’avance et à bientôt j’espère.

  2. michel dit :

    Bonsoir,
    Je suis allé sur le site référencé et j’ai appris et retenu que le Rased etait un accompagnement personnalisé des enfants en difficulté importante au niveau du primaire (en complément des enseignants classiques)
    Je pense que celà répond sur le principe à une demande forte des parents confrontés à ces douloureux problèmes.
    La circulaire qui défini le poste est on ne plus générale et me laisse penser que c’est chaque enseignant qui fait son poste, et y met ce qu’il veut/peut (sans préjuger de mauvaise volonté ou d’incompétence)
    j’ai noté que la création des Rased est récente (2009), il faut peut-etre laisser les choses s’installer, mais je pense comme vous qu’à un moment donné il faut évaluer le fonctionnement et les résultats, ne serait-ce que pour progresser dans ce domaine difficile.

    • Jean Féret dit :

      Le Rased actuel est récent, mais c’est l’héritage d’une bonne dizainne d’années d’évolutions successives.

      Le Rased et l’alternative proposée par le ministère, le soutien personnalisé, contituent 2 réponses à une seule question: comment proposer à des enfants différents un parcours éducatif adapté.

      Le Rased, c’est la mécanique lourde, ulta-conceptualisé jusqu’à la caricature, qui se justifie par elle-même sans même chercher à mettre sur une balance ce qu’elle coûte et ce qu’elle produit. C’est dommage, car on ne retient aujourd’hui que ce qu’elle coûte, puisqu’elle oublie d’afficher ce qu’elle produit.

      A côté du Rased, il y a aussi les enseignants qui n’enseignent pas, ceux qui sont si discrets qu’on ne sait pas ce qu’ils produisent, et pas du tout ce qu’ils coûtent. Ceux là resteront, dommage aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s