Sarkozy à Mennecy: un loupé

Oui, un loupé pour tout lemonde.

Loupé pour l’opposition qui braille à propos d’une sombre histoire de figurants, alors qu’une visite présidentielle est, fondamentalement, une mise en scène. Une mise en scène pour mettre en lumière quelque chose d’important, qui doit attirer l’attention du pays et à propos de laquelle le président souhaite s’exprimer.

L’opposition le sait, son candidat le fait, car on imagine pas François Hollande visiter un chantier en catimini et s’exprimer sur le trottoir devant le chantier sans un public choisi et la presse pour porter sa voix au delà du trottoir.

Mais peut-être est-il plus facile de brailler sur cette organisation de la visite que de crier pour faire connaître son projet?

Loupé aussi pour le président, qui est passé à côté de l’essentiel à propos du chantier à Mennecy. Car il aurait été terriblement efficace d’illustrer avec ce chantier à Mennecy les lourdeurs formidables qui entravent la construction de logements en France.

L’idée de ce projet est née le 6 décembre 2006, quand j’ai découvert l’importance de ce terrain grace au site geoportail. J’en ai parlé à Xavier Dugoin qui préparait la campagne des élections municipales de 2008, en lui montrant l’image affichée dans cet article, et l’idée a été retenue. Une fois les élections passées, le projet a été mis en route. Il n’y a jamais eu de réelles résistances, le ministère de l’équipement a adhéré à l’idée de vendre ce terrain rapidement, les « domaines » ont fait une évaluation très correcte, la préfecture a accepté l’utilisation du droit de priorité de la ville motivé par la construction de logements sociaux. Le bailleur social a été trouvé sans difficultés.

A peine y a t-il eu de la procédure de la part de l’opposition municipale, socialiste, et d’une association de défense de l’environnement, qui se sont attaquées à quelques permis de construire, mais pas tous, dans Mennecy, parce que le PLU sur lequel étaient fondés ces quelques permis de construire, mais pas tous, était, soi-disant, annulé. Après un non lieu et une condamnation aux dépens, le chantier a démarré.

Mais il s’était écoulé 5 années depuis l’idée initiale, alors que rien n’a réellement résisté.

C’est trop, et c’est cela qu’il fallait faire savoir, devant un parterre de parties prenantes dans l’immobilier, élus, fonctionnaires et salariés du bâtiment.

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Economie, Etat-Préfecture, Mennecy, Politique, Urbanisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.