Qutotient familial: l’enjeu est ailleurs

C’est devenu un débat de la campagne, sur l’initiative du candidat du PS.

Mais que faut-il faire pour remettre ces politiques dans la réalité? Le principal enjeu pour le prochain président, ou plutôt le principal enjeu dans les programmes que les candidats devraient bientôt proposer aux électeurs, c’est de redémarrer une économie qui crée assez de valeur pour tout le monde.

Si le PS s’empare du quotient familial au motif qu’il n’apporte des avantages qu’à ceux qui payent des impôts, il faut que le PS réalise que le problème n’est pas l’injustice ressentie par ceux qui ont du quotient sur des impôts nuls, le problème c’est précisément qu’il y a trop peu de gens qui payent des impôts, parce que nous créons trop peu de richesses.

J’aurais apprécié de l’entendre dire, que ce soit d’un côté ou de l’autre de l’échiquier politique.

Il y a plus de 4 millions d’adhérents à Pôle Emploi, plus que tous les fonctionnaires réunis, et il faudrait encore pouvoir compter ceux qui n’y adhèrent pas, faute de droits.

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.