STIF: comité de ligne du RER D – 11 février 2011

 Je n’ai pas pu participer à ce comité de ligne, en étant engagé au conseil d’école de l’Ormeteau. J’étais cependant d’ajà inscrit au prochain, le matin même!

SadurUn compte rendu est affiché sur le forum de l’association Sadur:

.

.

Comité de ligne RER D
11 février 2011 – 17 heures
Salle des Fêtes du Cercle National des Armées, 8 place St Augustin, Paris 8e

Introduction de Philippe Sainsard, CR IdF, CM Combs-la-Ville, CA STIF

Jean-Vincent Placé, VP transports CR IdF
Sa priorité en tant que vice-président transports de la Région Île-de-France, reste l’amélioration de l’existant: RER, prolongements métro, tramways, BHNS, et en particulier RER C et RER D: il rappelle que Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre des transports, a mis 1 milliard d’euros sur la table pour ces 2 lignes de RER.

Il rappelle que le précédent comité de ligne a eu lieu en juin 2009: il souhaite que 2 comités de lignes soient organisés par an, et que la prochaine réunion soit d’ores et déjà fixée en octobre-novembre 2011.

Didier Turba, VP finances CG 77, maire-adjoint de Moissy-CramayelIl y a une exaspération des usagers.
Il rappelle l’audition de Jean-Pierre Farandou devant le Conseil Général de Seine-et-Marne il y a 18 mois au début du programme D-Maintenant. 100 millions d’euros plus tard, la situation est encore pire.
La ligne D est un repoussoir pour les entreprises qui refusent d’embaucher des salariés desservis par cette ligne, ou qui refusent de s’installer à proximité de la ligne.
On paie actuellement le sous-investissement chronique pendant de nombreuses années.
Les élus sont cependant contraints par l’État, avec des objectifs chiffrés à la clé, de continuer à construire des logements à proximité de la ligne.
Rémy Pradier, président, SaDur, association des usagers de la ligne D

Les trains sont de plus en plus remplis, l’habitat s’étend et l’offre de la ligne n’augmente pas.

Représentante de l’association UFC – Que Choisir (nord de la ligne)

Pour ce qui concerne la desserte à 8 trains par heure au nord: ça devait marcher, cela n’a pas fonctionné

Didier Gonzales, député du Val-de-Marne, maire et CG de Villeneuve-le-Roi

Le diagnostic est identique à celui de la ligne C, dont le comité de ligne s’est tenu hier. Des solutions sont connues pour traiter la vétusté, la sous- capacité, etc.
Mais dans l’immédiat on fait quoi et quand ?

Laurent Béteille, sénateur, président de l’Union des Maires de l’Essonne, maire de Brunoy

Les comités de ligne sont indispensables mais il faut qu’il se passe quelque chose.
Qu’est-il prévu pour le doublement du tunnel mentionné dans le protocole Etat / Région « pour mémoire » ?

Philippe Sainsard

La dégradation des conditions de transport est permanente depuis le mois d’octobre 2010

Thierry Guimbaud, directeur de l’Exploitation, STIF

[chiffres lus sur les courbes présentées…]
La régularité s’écroule ces derniers mois: 82 % en octobre 2010, 74 % en novembre 2010, 72 % en décembre 2010… contre 78 % en décembre 2008 et 82 % en décembre 2009.
En avril 2010, on était déjà descendus à 84 % et en mai 2010 à 83 %: il y avait eu une première crise.
Il s’agit ici de la régularité voyageurs et non de la régularité des trains.

En 2010 la cause « matériel roulant » dans les retards a doublé et représente aujourd’hui le double de ce qu’est sur l’ensemble de l’Île-de-France.

Le STIF a lancé un audit indépendant sur la ligne D et, en liaison avec la région Centre, sur la ligne N (Montparnasse).

Alain Krakovitch, directeur région Paris Sud-Est, SNCF

Il indique que les autres causes représentent les conflits avec la ligne B les intrusions et les colis suspects.

Thierry Guimbaud

Pour ce qui concerne la ligne D, 140 rames sont en cours de rénovation : 81 sont livrées actuellement, 91 le seront fin 2011.
20 rames Z2N supplémentaires devraient également transférées de la ligne H avec l’arrivée des rames Francilien sur cette ligne : 5 sont arrivées.
Dès l’automne 2010, le STIF a demandé à la SNCF de monter un dossier d’investissement pour l’installation de dispositifs d’anti enrayage sur les Z2N de la ligne D.
Un nouveau matériel RER 2N (ligne RER E Ouest) est actuellement en cours de définition : il pourrait être livré sur la ligne D de façon anticipée, c’est-à-dire avant 2030, échéance de fin de vie des Z20500 actuelles.

Alain Krakovitch

Quelques rappels sur D-maintenant (mi 2008 – fin 2009)
• sur 100 millions d’euros investis, 55 ont été mis sur la régularité via l’infrastructure
• la desserte D8 a malgré tout permis de gérer au mieux les capacités de retournement au nord: les délais de retournement de 10 minutes qui existaient précédemment ne pouvaient que propager les retards.
• sans la D8, la situation aurait été pire.

Il y a eu 2 crises majeures sur le matériel roulant:
• avril-mai 2010
• novembre 2010
Un facteur déclenchant a été l’introduction des semelles de frein en matériau composite. Celles-ci sont plus efficaces, mais elles sollicitent davantage les essieux.
Il y a eu des mouvements sociaux avant les deux crises matériel: ces deux crises ont suivi des mouvements de grève pendant lesquels il y a eu des arrêts de travail dans les ateliers, mais aussi pas mal d’alertes radio injustifiées nécessitant à chaque fois des arrêts d’urgence de toutes les rames circulant à proximité.

700 essieux ont dû être changés en novembre 2010.

Après la crise d’avril 2010, il avait été décidé de doubler les contrôles effectués sur les essieux: ceci peut également expliquer l’abondance des anomalies détectées par la suite.

Entre les lignes C et D, la principale différence est l’équipement anti-enrayage des rames de la C, il faudra équiper les rames de la D, et deux ans seront nécessaires.
Le même problème se retrouve sur la ligne P (Paris-Est) et sur les lignes de la région Nord-Pas-de-Calais où circulent également des Z2N.
Sur 120 rames, en moyenne 110 roulent et 10 sont en maintenance. Cela correspond à un manque de 4 rames.

Jean-Pierre Lerosey, AUT Plaine Commune
Quand la D12 reviendra-t-elle au nord ?
Pendant des années, on nous a dit que la construction du tunnel était impossible. Qu’en est-il donc maintenant ?

Un conseiller régional, conseiller municipal en Essonne

Certains dysfonctionnements de la ligne sont antérieurs à 2010: quand la situation reviendra-t-elle normale ?
Des améliorations sont nécessaires l’affichage avec le changement de pied ou le passage en ligne des messages sonores plus crédibles.
Enfin, les rames ne sont pas propres.

François Durovray, CR IdF, CA du STIF

A court terme:
• maintenance: il faut que la SNCF mette les moyens nécessaires (actuellement, dans les ateliers de Villeneuve-Prairie, certains quais sont inutilisables, des tours en fosse sont hors service)
• capacité: il faut des rames supplémentaires pour prolonger les heures de pointe le matin et le soir. Il faut mettre la fréquence à 15 minutes le dimanche sur la branche Melun
• procédures d’urgence: ce matin, après toutes les suppression en début de pointe du matin, ce sont des unités simples qui ont été mises en place à partir de 9 heures
• associations d’usagers: mise à disposition de panneaux d’affichages dans les gares principales, mise à disposition de stands

à moyen terme c’est-à-dire 2014:
• le projet Pompadour est sous-dimensionné, des restrictions vont être ajoutées à une exploitation qui est déjà complexe
• suppression de la desserte prévue toute omnibus dans le Val-de-Marne: cela fait suite à la manifestation du 8 décembre 2009
• comment dépenser les 500 millions d’euros ? il faut une discussion entre SNCF, RFF élus et usagers

A plus long terme:
• aussi bien pour NEXT que pour le tunnel, aucun crédit ne figure nulle part

Marcus M’Boudou, CM de Ris-Orangis

Un cahier de doléances a été déposé à la mairie de Ris-Orangis : il apparaît qu’il y a de plus en plus d’incidents ayant pour conséquence des interruptions de longue durée: 4 février au soir, 9 février au matin, 7 janvier au matin.
il demande la mise en route de missions partielles dans de telles circonstances.

Thierry Guimbaud

L’objectif est de revenir à la desserte D12 en décembre 2013 c’est-à-dire pour le service annuel 2014 avec des trains omnibus dans le nord.

Dans le cadre des nouveaux contrats, des retours d’expérience (REX) non seulement techniques, mais également avec les voyageurs et les élus, devraient être mis en place et ils seront publiés.
La modification des dessertes du Val-de-Marne a été discutée à plusieurs occasions.
Les réaménagements à Corbeil et d’autres modifications d’infrastructures passeront en CA du STIF courant 2011. D’autres projets seront présentés à plus long terme.

D’après la convention STIF-RFF du 17 juillet 2009, les investissements 2009-2012 d’infrastructure sont portés de 677 millions d’euros à 983 millions d’euros. On ne peut malgré tout que constater qu’une partie de l’enveloppe reste inutilisée faute de projets prêts à être lancés.

Intervenant de RFF

Les investissements de fiabilisation de l’infrastructure comprennent :
• le renouvellement de 27 km de voie côté Corbeil – La Ferté-Alais
• la réfection du tablier du pont entre Villabé et Le Plessis Chenet
• le renouvellement de 2 km de voie vers Creil
• les sous-stations de Bercy, Valmy, Lieusaint, Boissise–le-Roi, Creil
• les travaux liés à la correspondance de la Tangentielle Nord (TLN)
• l’accessibilité PMR dans les gares des Noues et de Maisons-Alfort – Alfortville
• la suppression du PN 19 à Mennecy

De façon séparée le programme RER D+ d’un montant de 115 millions d’euros comprend:
• les aménagements de Goussainville phase 2
• l’optimisation de la signalisation
• les aménagements de Corbeil phase 1
• des mesures environnementales
• des aménagements de quais
Pour mémoire, on rappellera le pôle multimodal de Pompadour pour lequel le dimensionnement a été fait en fonction de la fréquentation attendue.

La salle(hurlements)

Ce n’est pas le problème !
Le problème est que la mise en place de seulement 2 voies à quai supprime toute possibilité de dépassement sur cette partie de ligne à 3 voies.

Un intervenant

Y aura-t-il maintien des trains directs entre Montgeron et Paris ou entre Villeneuve-Saint-Georges et Paris ?

Jean-Vincent Placé

Non !

Il propose de rediscuter des dessertes en juin prochain, avec les nouveaux présidents des conseils généraux du Val-de-Marne, de l’Essonne etc.

Thierry Guimbaud

Il rappelle qu’il y a des projets d’investissement, une desserte et qu’il y a nécessairement des liens entre les deux.

Paul Teil, Maire-Adjoint de Maisons-Alfort en charge des transports
C’est la même litanie depuis 10 ans.
Il y a des moyens financiers mais il faut un patron il faut des décisions qui soient prises entre le STIF, la SNCF et RFF.

Michel Bisson, Maire de Lieusaint

Les problèmes de transport, logement, et d’aménagement ne doivent pas être cloisonnés.
Il a le sentiment d’une perte de compétences du côté de la SNCF
Cela manque de direction globale.
il faut reprendre toutes les dessertes actuellement en place, en particulier celles des TER.
Un comité de suivi doit être mis en place.
Le STIF doit mettre en place un plan d’ensemble.

Un Conseiller Municipal de Louvres

La mise en place de la D8 a entraîné une dégradation des conditions de transport.
Les sources d’information ne sont pas toujours cohérentes entre elles, comme s’il y avait un manque de centralisation des sources.
Les impacts entre Nord et Sud de la ligne sont tels qu’il faudrait envisager une scission de la ligne.
La communication faite aux usagers ne leur donne pas l’impression d’être convenablement considérés.

Un conseiller Municipal du nord de la ligne à proximité de Louvres

il y a toujours le problème de la sortie unique à Louvres: tout le monde se positionne au même endroit. Une autre sortie devait être aménagée à partir du mois de décembre 2010: en fait rien ne s’est passé.
Au nord de Goussainville, la desserte reste des plus aléatoires.

Michèle Greneau, Maire de Fontenay-en-Parisis

Elle insiste pour que la gouvernance soit améliorée

Jean-François Pellissier, CR IdF

Plus personne ne comprend rien à la gouvernance.
Il faut un patron, mais il faut aussi de la concertation.
Il insiste enfin pour que le langage utilisé soit plus abordable et qu’il y ait un partage de compétences.

Patrick Veyrat, Maire-Adjoint de Montgeron

il revient sur la visite des Cercanias (réseau banlieue de Madrid): « un rêve de 48 heures… »
Pourquoi ce qui a été fait à Madrid n’est-il pas possible à Paris et aussi vite ? Il faut trouver toutes les solutions possibles.

Thierry Guimbaud

Il ne faut pas rester sur une impression d’immobilité.
Le programme de rénovation du matériel roulant représente un budget de 2 milliards d’euros pour l’ensemble du matériel.

La Salle

Mais ce ne sont que des coups de peinture !
Thierry Guimbaud

Non, pas uniquement puisque les rames sont entièrement désossées.
En 2014, il y aura une offre supplémentaire sur la ligne.

Alain Krakovitch

Il présente le plan lignes sensibles (annoncé par Guillaume Pepy il y a quelques semaines).
il y aura une étude des processus de production actuellement en vigueur. Cependant, « pas de progrès nets ne sont à attendre avant 2020 ! »
Côté maintenance, une rénovation des tours en fosse est prévue.
Il y a encore à progresser sur les services, même s’il y a déjà Radio Ligne D ou les écrans LCD.
Il reste toujours pas mal de modifications de dernière minute à gérer.
Concernant la saleté des trains, l’explication est que vu la longueur de la ligne, les trains sont moins souvent dans les terminus (là où sont faits les nettoyages) que sur les autres lignes qui sont plus courtes. Cependant, le nettoyage viendra à être effectué durant les trajets en heures creuses.

Intervenant de RFF

Le sous-investissement remonte à plusieurs dizaines d’années.
En 2010, il y a eu pas mal d’accidents de personnes, et pas mal d’intrusions sur les voies

Thierry Guimbaud

Le coût du tunnel Châtelet – Gare du Nord et l’échéancier des travaux restent à estimer.
A Madrid, les procédures de concertation et de marchés publics ont été dérogatoires, même par rapport au droit public espagnol

Jean-Vincent Placé

Les contrats STIF-SNCF et STIF-RATP sont en cours de renégociation: on en espère des améliorations.
Des comités intermédiaires avec les élus les plus impliqués se réuniront plus souvent, le premier en avril après les élections

Publicités

A propos Jean Féret

Conseiller municipal ... mel: jean.feret @ mennecy.net ... tel: 06 74 09 27 07
Cet article a été publié dans Environnement, Essonne, Etat-Préfecture, Grand Paris, Mennecy, sénatoriales, Transports. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour STIF: comité de ligne du RER D – 11 février 2011

  1. Ping : STIF: comité de ligne du RER D – 11 février 2011 - Essonne-Blog

  2. Ping : STIF: comité de ligne RER D 11 février 2011 (2) - Jean Feret - Blog Mennecy et Val d’Essonne - Blog LeMonde.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s